N46 - La musique, le groupe et l’inconscient

Musique et Psychanalyse

Abstract

L’attitude de Freud à l’égard de la musique fut très ambivalente. Pour lui, le risque avec la musique était de perdre la maîtrise rationnelle qu’il s’était fixé comme objectif. Après la lecture critique de son oeuvre, les psychanalystes se sont penchés sur les liens entre la psychanalyse et la musique, découvrant qu’il y a un mode d’inscription psychique spécifique de celle-ci, appartenant à la période pré-verbale : la musique serait la représentation de l’affect. D’après les données actuelles sur la vie intra-utérine et postnatale, on sait que les sonorités vocales de la mère, émises et entendues, sont accompagnées de nombreux affects, inscrits dans la mémoire du corps. Les sentiments changeants et discontinus qui tissent la vie psychique du bébé peuvent se traduire en métaphores musicales. Du point de vue psychanalytique, la musique et l’opéra sont considérés comme des activités sublimatoires.

telecharger PDF

Condividi questo articolo